L’article ci-dessous a été rédigé par le site top-placements. Bien que publié le 07 novembre 2009, il est toujours d’actualité.

 

Les programmes HYIP sont très nombreux et devant cette offre pléthorique, il est toujours difficile de faire le bon choix. Le bon choix ce n’est pas choisir le meilleur HYIP, car l’emploi de cet adjectif qualificatif est aussi inapproprié que ridicule compte tenu de la diversité des programmes et de leur différences structurelles.

Le bon choix c’est celui qui correspond à son objectif personnel.

L’objectif duquel découlera la stratégie à employer, doit être systématiquement défini avant de se lancer à la recherche du HYIP permettant de l’atteindre. Certains diront de façon triviale que la seule chose qui compte c’est de gagner de l’argent donc qu’il est inutile d’avoir un objectif. Oui, si c’est pour simplement s’amuser avec 10$, non s’il s’agit de faire fructifier plusieurs centaines ou milliers de dollars ou d’euros.

Il faut savoir ce que l’on veux. L’objectif peut être de « booster » un petit capital très vite et sur un court délai tout comme il peut être de faire fructifier sur 1 ou 2 ans un capital conséquent à un taux raisonnable. Le choix de ses HYIP répond donc globalement à 2 critères majeurs : le rendement et la durée du terme.

On distingue ainsi les HYIP de court terme (qq jours à 1 mois) aux rendements généralement très élevés, les HYIP de moyen terme (2 à 6-8 mois) aux rendements mixtes, parfois élevés et enfin les HYIP de long terme (+ de 6 mois à 2 à 3 ans ) aux rendements plus faibles. Bien entendu il est possible d’avoir les trois types de programmes dans un même portefeuille.

Un fois que l’on a arrêté le type de HYIP que l’on recherche compte tenu de son objectif, il reste à comparer ceux répondants au profil recherché.

La comparaison de deux ou plusieurs HYIP afin de déterminer celui qui conviendra le mieux peut se faire selon une méthode assez simple. Le principe est de déshabiller le HYIP de son « enrobage » et de ne retenir que les points de comparaison essentiels. Ceci pourra se faire sur une feuille de papier sur laquelle l’investisseur pourra dresser des colonnes comparatives.

Le tableau réalisé pourra être rempli avec les points essentiels suivants : les plans d’investissements (avec une préférence pour les plans à paiement journaliers et calendaires), la durée du terme (attention à distinguer les durées en jours ouvrables, calendaires ou de négociation), le remboursement ou pas du capital (si le capital peut être compris dans les intérêts c’est toujours mieux), moyens de paiement acceptés (plus il y en a, mieux c’est), modalités de versement des intérêts (l’idéal est le versement instantané et automatisé), la sécurité de l’espace membre (serveur dédié et protégé, un certificat SSL est un plus)

D’autres éléments accessoires ( mais qui ne prouvent rien on est bien d’accord) peuvent être pris en compte pouvant faire pencher la balance dans le choix du HYIP car bien sûr la décision finale n’appartient qu’à l’investisseur et reste donc entièrement subjective. Ce pourra être: un enregistrement ou pas de la société, un graphisme plus travaillé et/ou plus esthétique, un bonus liés aux dépôts etc.

Les 3 erreurs les plus fréquentes commises par les débutants :

– comparer des HYIP de catégories différentes. Par exemple, il est impensable de pouvoir comparer un HYIP de court terme ou de moyen terme à un HYIP de long terme. Tous trois répondent à des objectifs et donc des attentes différentes. Leurs rendements tout comme leurs termes ne sont absolument pas comparables.

– comparer des HYIP sur leur similitude de graphisme. Il faut savoir que plus d’un tiers (voire la moitié) des HYIP utilisent des templates en libre disposition sur le net ou piratés à des sociétés traditionnelles (cas de GF). Il est donc courant de retrouver des graphismes similaires mais qui n’autorise en aucun cas une comparaison.

– comparer des HYIP sur leur similitude de nom. Si l’on devait comparer tous les HYIP portant dans leur nom le mot Forex ou Invest, on aurait pas fini ! Un nom n’est qu’un nom et ne doit en aucun cas être un élément pour comparer 2 HYIP car bien souvent ils appartiennent aussi à des catégories différentes.

Conclusion: le choix d’un HYIP doit répondre à un objectif personnel et toute comparaison se fera sur des HYIP de même catégorie offrant des similitudes de plans d’investissement.

 

 

3 – Choisir et comparer les HYIP
Étiqueté avec :    

7 avis sur « 3 – Choisir et comparer les HYIP »

  • 16 juin 2012 à 12 h 02 min
    Permalien

    Bonjour Denis,

    On m’a parlé du hyip à cour terme ” Highgradeincome” pour sa performance et son sérieux. Connais tu ? Pourrais tu faire une analyse de ce hyip ?
    Bon week-end,
    Laurent

  • 7 juillet 2012 à 8 h 04 min
    Permalien

    Bonjour denis,

    que penses-tu s’il te plait de silverstructure, ca semble etre correct sur le long terme?
    merci

  • 7 juillet 2012 à 10 h 59 min
    Permalien

    Bonjour Laurent,
    ce n’est pas un “mauvais “HYIP mais meme si il ne faut que 50 jours calendaires pour récupérer son ROI (pour Sylverstructure), il est préférable de ne plus investir pour l’instant, dans quelque hyips que ce soit.
    Laissons passer la mauvaise saison, l’été et attendons la rentrée.
    Et puis, il y a d’autres programmes beaucoup plus fiables que les HYIPS …

  • 8 juillet 2012 à 9 h 46 min
    Permalien

    Merci pour ton conseil.
    A quel autre programme plus fiable penses-tu ou conseilles-tu?

    laurent

  • 8 juillet 2012 à 10 h 54 min
    Permalien

    Bonjoour,
    dans les programmes plus fiables, voici ceux qui ont ma préférence :
    NSTL , “Gagnants Aux Jeux” , JSS tripler et “Top-Enchères”.
    Bon dimanche 🙂

  • 21 mai 2014 à 22 h 18 min
    Permalien

    Bonsoir,
    Dans de nombreux articles vous parlez de “TopPlacements”, peut on avoir un lien car les sites que je trouve non rien a voir avec les HYIP.

%d blogueurs aiment cette page :